Bobigny : mobilisation contre la « casse » de l’éducation

Share Button

Bobigny est une ville qui subit, comme tant d’autres dans le département de Seine-Saint-Denis, de plein fouet la casse du service public, et notamment d’éducation.

Pour combattre cela, personnels et parents s’organisent depuis plusieurs années en AG de ville, largement animée par des syndicalistes SUD, et qui permet de porter des initiatives ancrées dans le territoire, et dépassant les corporatismes. Cette année encore, des établissements craquent sous le poids des difficultés : le collège République était en grève le 20 janvier, le collège Pierre Sémard les 23 et 24 février.

Dans ce contexte, l’AG de ville a décidé la rédaction d’une tribune, ancrée dans le contexte actuel des violences policières, proposée notamment aux deux jeunes initiateurs du rassemblement du 11 février, qui l’ont signé. Intitulée « Bobigny et l’école, qui sont les « casseurs » ? », elle a été publiée dans Libération et a rencontré un écho certain.

Surtout, cette tribune annonçait une journée de grèves et de rassemblement sur cette thématique le 3 mars à 18 heures devant le TGI de Bobigny. Ce rassemblement a été une réussite incontestée, avec 150 participant-es dynamiques et revendicatif-ves, annonçant d’autres actions.