Départ en retraite à 62 ans ? Le gouvernement nous prend pour des ânes

Share Button

Le gouvernement hésite sur l’âge de départ, mais les dernières précisions sur le système à points montrent de fortes incitations financières à partir plus tard. ?La méthode est connue pour faire avancer un âne : lui accrocher une carotte devant les yeux, carotte qui avance en même temps que lui, qui incite à avancer en donnant la vaine illusion de pouvoir l’atteindre.

Le gouvernement tente la même méthode, il nous met devant les yeux la perspective d’une bonne pension si l’on repousse l’âge de départ… et rend cette bonne pension de plus en plus lointaine, inatteignable.

Son projet de système à points bloque la part des retraites dans le PIB, oblige de plus en plus de personnes en retraite à se partager cette même part, à subir une baisse relative de pension. Repousser toujours plus le départ en retraite ? Si tout le monde le fait, personne n’augmentera sa pension. Si seulement une partie travaille plus longtemps, elle y gagnera un peu, au détriment des personnes qui ne sont plus au travail, accroissant ainsi les inégalités.

Le gouvernement nous prend pour des ânes, nous refusons son système à points dont l’objectif principal est la baisse des pensions, système injuste qui accroit les inégalités.