Fin de la lettre « T » à La Banque Postale… Tout un symbole !

Share Button

En décidant de mettre fin en catimini à lettre « T » courant 2017, La Banque Postale supprime encore un service qui faisait partie de la spécificité de l’établissement public. Ce service, qui n’était pas ni gratuit ni public, était tout simplement inclus dans les frais de tenue de compte, et débité trimestriellement sur les comptes courants. Ces frais incluaient entre autres l’envoi de relevés d’identité bancaire, l’édition du papier (relevés de compte, publicité…) et les enveloppes pré-affranchies. Le comble est que ces frais ont subi une hausse de tarif vertigineuse en 2017.

La banque justifie sa décision de supprimer les enveloppes T en s’appuyant sur le fait que la majorité des envois contient des remises de chèque et que l’utilisation de celui-ci tend à disparaître.

On peut lire dans cette décision une nouvelle source d’économie pour la Banque Postale, elle traduit surtout une volonté de transformer la relation client, et d’aller vers le tout numérique et l’automatisation : Le tout en ligne, bornes de dépôt de chèques, demandes par internet, ou téléphone, réduction du face à face clients-Banque postale, fermetures de bureaux de poste ruraux comme urbains, réduction des effectifs des services en centres financiers, transfert intégral de l’activité du traitement du chèque postal vers une filiale.

Tout ce qui pouvait justifier la facturation d’un compte courant disparaît. Les E. relevés deviennent la règle et sont pour ainsi dire imposés. Les RIB sont à télécharger en ligne ou à éditer au distributeur. Il ne reste que les enveloppes, qu’il faudra désormais affranchir !

La Banque Postale, qui s’annonce pourtant citoyenne, et se targue d’être la première du réseau bancaire en termes d’accessibilité au plus grand nombre, va encore une fois léser la clientèle la plus fragile.

La majorité des clients devra se plier et accepter l’idée que « la Banque postale est une banque comme les autres ». Si l’arrivée du numérique réduit les coûts de l’entreprise, il permet surtout d’augmenter le Produit Net Bancaire !