France Télécom : une nouvelle cage pour les salarié-es ?

Share Button

D’ici la fin de cet été 2012, ce sont quelques 500 véhicules de France Telecom qui devraient être équipés d’un boitier électronique, avant que la totalité de la flotte du groupe ne le soit à son tour en 3 ans. La direction a annoncé qu’elle n’userait de la fonction géo-localisation qu’en cas de vol…

  • jordan 10 powder blue
  • white infrared 6s
  • infrared 3s
  • bred 11s
  • legend blue 11s
  • cheap nike shoes
  • breitling replica
  • fake breitling
  • omega replica
  • replica watches
  • swiss replica watches
  • fake watches
  • fake breitling
  • omega replica
  • Un boitier pour quelle sécurité ? Alors que c’est le prétexte à la mise en place des boitiers, la direction est incapable de répondre sur la réalité des vols de véhicules ces dernières années. En fait, les salarié-es sont tenu-es de faire les cobayes pour démontrer toute l’efficacité d’une solution vendue par Orange Business Services qui permet de géo-localiser hommes ou femmes et matériels. Ce nouveau système de surveillance des salarié-es s’ajoute à ceux déjà existants. La gestion des plans de charge, le badgeage et bientôt la nouvelle carte professionnelle qui permettra même de connaître le détail des repas à la cantine. Tout contribue à enfermer les salarié-es

    dans une cage qui n’autorise aucune marge de manœuvre et accroit les pressions et le mal être au travail. Cobayes pour Orange Business Services, non merci ! Cet outil est dédié à renforcer la productivité au travail. L’inculpation récente d’ex-dirigeants de France Télécom rappelle comment des organisations du travail tournées vers la rentabilité pour les profits des actionnaires sont dangereuses pour les femmes et les hommes. La fédération SUD PTT a lancé une pétition pour que les salarié-es expriment massivement leur refus de devenir des cobayes au service d’Orange Business en refusant des outils qui vont menacer, les libertés.