Grève des examens dans l’Yonne

Share Button

Ignorance, mépris, répression de M. Blanquer
Depuis des mois, le Ministre Blanquer a ignoré les contestations des enseignants, refusant de recevoir les organisations syndicales et d’écouter les avis du conseil supérieur des programmes (CSP) se prononçant contre tous les programmes à l’exception de la physique-chimie.
Il n’a tenu aucun compte des nombreuses manifestations et journées d’action tout au long de l’année, au mépris des revendications largement partagées :

  •  abrogation des réformes des lycées,
  •  abandon de la loi pour l’école de la confiance,
  •  abandon de la loi de transformation de la fonction publique.

Le 17 juin, le Ministre Blanquer a méprisé la mobilisation en manipulant le chiffre des grévistes le premier jour de la surveillance du baccalauréat.

Nous, assemblée générale inter-degrés, soutenue par des organisations syndicales, sommes engagés dans la lutte depuis des mois et sommes partie prenante de la grève engagée depuis le 1er juillet. Nous appelons à une forte mobilisation devant un centre d’examen par département. Nous interpellons le ministre : « Est-ce que vous remettez en cause le droit de grève des enseignants ? »

Tous savoir sur la grève des examens sur le site SUD Education 89