La force est avec nous !

Share Button

Les grèves et manifestations de ce mardi 17 décembre à l’appel de l’intersyndicale, rejointe par d’autres organisations, sont une grande réussite et ont permis à des centaines de milliers de personnes, du privé, comme du public, de tous milieux professionnels, de tout âge, de se mettre massivement en grève et de manifester dans plusieurs dizaines de villes : 350000 à Paris, 200000 à Marseille, 120000 à Toulouse, 60000 à Bordeaux, 35000 à Rouen, 30000 à Nantes ou Lille, 20000 à Montpellier, Clermont-Ferrand, Brest ou Caen, 18000 à Rennes, 10000 à Cherbourg, 12000 à Nice et Quimper, 9000 à Rodez ou encore 3000 à Auch…C’est, au minimum, 1 million six cent mille personnes qui ont manifesté aujourd’hui de manière dynamique et déterminée.

Dès le matin, des actions et manifestations ont été réprimés avec violence par les forces de l’ordre, comme à Saint-Denis (93) avec des arrestations et des blessé-es. Nous les condamnons sans réserve et cette stratégie de la tension orchestrée par un pouvoir autoritaire ne fait que renforcer notre détermination.

L’Union syndicale Solidaires se réjouit de ce large succès des mobilisations qui démontre, s’il en était besoin, le large rejet du projet de réforme présenté par le premier ministre il y a une semaine et ce malgré une campagne médiatique indécente.

Face à cette force collective, la seule solution reste pour le gouvernement le retrait total de ce projet dans les plus brefs délais, c’est lui et lui seul le responsable du blocage de la situation par son aveuglement idéologique.

Pour l’Union syndicale Solidaires, le monde du travail et la jeunesse doivent poursuivre et renforcer les grèves, notamment reconductibles et amplifier le rapport de forces sans attendre. Nous devons partout dans le pays multiplier les manifestations, actions et grèves, faire du jeudi 19 décembre une nouvelle date de rendez vous unitaire et manifester tous et toutes ensemble le samedi 21 décembre. Si le gouvernement refuse de répondre à nos revendications, pour l’Union syndicale Solidaires la grève devra se poursuivre et s’amplifier.

Pas de trêve jusqu’au retrait !

Quelques jours après la présentation du projet du gouvernement, cette mobilisation est un nouveau signe du rejet massif du projet de retraite à points, en dépit des tentatives grossières de décrédibiliser les actions multiples, dont les grèves reconductibles.

Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, MNL, FIDL et UNL soutenues par une majorité grandissante de la population, demandent au gouvernement le retrait total du projet sans délai. Elles rappellent leur disponibilité pour discuter d’un autre projet pour le renforcement et l’amélioration du système actuel par répartition, solidaire et intergénérationnel.

Nos organisations appellent l’ensemble du monde du travail et la jeunesse à poursuivre et renforcer la grève, y compris reconductible là où les salarié-es le décident, pour maintenir et augmenter le rapport de force.

Sans annonce du retrait, il n’y aura pas de trêve. Nous appelons à organiser des actions de grève et de manifestation partout où c’est possible, notamment le 19 décembre par des mobilisations locales et ce, jusqu’à la fin de l’année.

Sans réponse du gouvernement dans les heures qui viennent, elles décideront des suites nécessaires, au-delà du mois de décembre.