La Poste : encore une décision qui pénalise les usagers

Share Button

Les usagers de la Banque Postale on reçu une note les informant que les prélèvements différés sur carte bancaire à débit différé qui avaient lieu, contractuellement, le 5 du mois suivant, s’effectueront dorénavant le dernier jour ouvré du mois en cours.

  • fake breitling
  • omega replica
  • replica watches
  • swiss replica watches
  • fake watches
  • gucci replica
  • omega replica
  • replica watches
  • gamma blue 11
  • white infrared 6s
  • infrared 3s
  • bred 11s
  • legend blue 11s
  • cheap nike shoes


  • Cette décision est dans la droite ligne de la politique cupide que pratiquent les dirigeant-es de la Banque Postale depuis quelque temps. Elle va générer plusieurs millions d’€ de trésorerie pour la banque en gagnant une semaine sur les débits. Les banquiers postaux n’en sont pas à leur coup d’essai, on rappellera l’épisode de la tentative de facturation de 35€ par compte inactif ou encore la pénalité de 0,65€ pour un sixième retrait dans le même mois en distributeur hors du réseau postal.

    Cette décision unilatérale présente un caractère illégal puisqu’une convention, pour être modifiée ou dénoncée, doit recueillir l’accord des deux parties. Dans le cas présent, les client-es de la banque sont simplement « informé-es ». Les associations de consommateurs prennent d’ailleurs cet angle pour conseiller les usagers susceptibles de faire des recours. Sur le fond, cette décision va en outre obliger les très nombreux usagers qui ont un budget serré à provisionner leurs comptes pour ne pas avoir de rejets de prélèvements ou payer des agios.

    Nous sommes loin de l’image de « banque pas comme les autres, animée des valeurs postales de proximité et de service au plus grand nombre ».

    La fédération SUD PTT dénonce fermement cette pratique qui consiste à mettre l’usager devant le fait accompli en tablant sur un faible nombre de réclamations. La Banque Postale est publique, sous contrôle de l’Etat qui aurait tout intérêt à s’inquiéter de l’empressement des patrons de La Poste à se débarrasser de leurs missions de banque sociale.