Jean-Michel Blanquer insulte les jeunes et les populations du Val de Marne !

Share Button

Dans une déclaration provocatrice à France Info, ce mercredi 19 février, le ministre de l’éducation nationale, JM Blanquer, laisse éclater sa haine des populations de la banlieue parisienne, et vise directement les jeunes et les familles du Val de Marne.

Prétendant que depuis les vacances scolaires en Ile de France, sa réforme du bac n’est plus contestée nulle part, ce sinistre personnage prétend que la contestation de sa politique de casse de l’Education nationale s’est résumée à une instrumentalisation des municipalités communistes du Val de Marne, qui loueraient des cars pour bloquer les lycées…

Dans la lignée des ministres et politiques réactionnaires les plus affirmés, M. Blanquer tente de s’abattre sur le Val de Marne comme jadis les nobles exilés de 1793 tentaient de reprendre le pays libéré des fripouilles royalistes.

Ce fieffé réactionnaire, qui s’est tristement illustré jadis comme recteur de notre académie, sabrant les moyens affectés à notre département, n’a aucune leçon à donner en matière de défense de notre territoire.

Présent récemment en Val de Marne pour promouvoir son écurie électorale à Champigny, Monsieur Blanquer a tenu…20mn devant son auditoire, avant de battre en retraite et de déclarer forfait, face à la levée de bouclier de la population campinoise, qui refusait de se laisser bercer par le fiel de son discours ! Cela explique-t-il son ressentiment revanchard ?

Ce propagandiste macroniste, agent de l’abaissement des droits sociaux et du droit essentiel à l’épanouissement de toutes et tous par l’éducation publique, gratuite et égalitaire, entend nous faire croire que la contestation de sa politique rétrograde est en quelque sorte limitée à un nouveau « complot communiste » !

C’est oublier que partout dans le pays, des centaines de lycées, des milliers de lycéennes et lycéens combattent sa réforme du bac, injuste et arbitraire, et combattent « Parcoursup » qui brise l’espérance d’un accès égal pour toutes et tous aux études supérieures de son choix.

C’est avec zèle que M. Blanquer a fait intervenir ses appariteurs et les forces de l’ordre contre des jeunes de tout juste 16 ans, les embastillant en garde à vue comme à Saint Maur, les matraquant comme à Sucy en Brie, à Créteil , Cachan… toutes terres « communistes » bien connues….Certes, des résistances existent à Fontenay, à Ivry, Champigny ou Vitry…mais cela fait décidemment beaucoup de familles « communistes » en Val de Marne, vue l’ampleur de la résistance à la politique de M. Blanquer dans nos communes…

Non, les cars dénoncés par M. Blanquer n’ont pas servi à bloquer des lycées, mais ont permis d’amener des milliers de manifestants-tes du Val de Marne aux manifestations parisiennes pour combattre la politique rétrograde de casse de nos retraites et acquis sociaux ! Et si des municipalités progressistes du Val de Marne soutiennent nos luttes, ces cars, ce sont les manifestants-tes et leurs syndicats qui les ont payés, pas « les communistes » !

Les salariés-es, jeunes, retraités-es, enseignants-tes …du Val de Marne qui combattent la politique portée par M. Blanquer n’entendent pas baisser les bras, pleins de l’espoir de mettre à bas ses projets et ses méfaits !